Comment larguer quelqu’un de la pire des manières

Publicité

Rompre, c’est jamais une chose évidente. On voudrait trouver les bons mots, ce qui blesserait l’autre le moins possible…. Y a celles et ceux qui font gaffe, et puis y a les gens qui veulent juste en finir le plus vite et le plus EF-FI-CA-CE-MENT possible.

Mais s’il n’existe pas de rupture parfaite, y en a quand même quelques-unes à vraiment éviter. Donc si vous êtes sur le point de dire « oui » au célibat et que votre plan se trouve dans cette liste, peut-être qu’il serait bon de reconsidérer votre projet !

Finir le paquet de chips et dire « Il est comme notre relation maintenant »

Double peine : plus de Curly, plus de zizi (ou de vulve, mais j’aimais bien la rime).

Organiser un Star à domicile où l’idole de la personne lui interprète une chanson de rupture

Ce moment de malaise : l’autre pleure devant Garou qui chante Seul, pendant que tu pars avec ta valise sous le bras. Pas très élégant.

Par fax

Fun fact, c’est Phil Collins qui a largué son ex comme ça. Eh ouais, faut bien économiser sa voix pour ses concerts ! Mise en situation :

« Salut

Christiane

je

te

quitte.

Bisous. »

En l’invitant à votre mariage

« Côté marié ou mariée ? » — et après, vous le/la casez à la table des célibataires.

En faisant un roman photo Sims de vous deux qui vous séparez

Et vous faites un zoom sur l’humeur triste du Sims représentant celui ou celle qui est désormais votre ex.

Par carte postale

« Ici je m’éclate, c’est farniente, bronzage et cocotiers !!!

Comme c’est fini entre nous, je chope le gars du self à l’hôtel alors ça en fait du salami gratuit, les potes sont dégoûtées !!!

Gros bisous amicaux,

Christine »

Quitter l’appart en laissant seulement « Je te quitte » sur la table écrit en pâtes alphabet

Et l’autre découvre ça et doit finir par nettoyer les lettres avec une éponge et les jeter à la poubelle. Un peu comme vous avec son cœur.

En demandant à un pote de le lui dire… alors qu’il/elle est là

Malaise.

Pour lire la suite de l’article cliquez sur « suivant »